Historique d’un tracteur Renault 3041 dans la famille depuis 1949.

Je vais essayer de tenir à jour cet espace qui va être consacré à la remise en état d’un tracteur agricole de marque Renault datant de 1949 et fonctionnant avec un moteur à essence.

Mon grand-père a acheté ce tracteur neuf à son ami Marcel Bailly fondateur du garage portant son nom à Gigny Bussy dans la Marne.

C’était un des premiers tracteurs du village et peut-être le premier vendu dans ce garage mais rien n’est sur.

Il remplaçait les chevaux et ce fut une révolution dans les travaux de la ferme.

Il sera épaulé plus tard par un D35 diesel puis à l’arrivée du Renault 88, il sera remisé pour ne plus servir.

Un marchand de paille passe et propose au grand-père de le racheter pour s’en servir juste dans sa grange pour reculer les remorques.

L’affaire est conclue et le tracteur quitte la ferme familiale vers 1970.

Mon frère aîné ayant appris à conduire dessus en garde de bons souvenirs et le Renault à essence » comme on l’appelait reste dans sa tête.

On le voit sur cette image bien avant de pouvoir conduire tenu par notre maman sous le regard de la grand-mère Aimée Brandon dont nous verrons le nom de jeune fille plus tard sur une plaque.

sans titre2

Il devient commercial dans la machine agricole dans l’Aube. Puis au début des années 80, il entre au fameux garage Marcel Bailly comme vendeur de tracteurs Renault.

Il prospecte dans la région de fermes en fermes et par hasard, il se trouve chez un paysan qui porte le même nom que l’ancien marchand de paille. Il évoque l’achat du tracteur sans trop savoir si ce monsieur est réellement en famille mais celui ci lui confirme et lui dit très bien avoir connu ce tracteur.

Mon frère lui demande alors si il sait ce qu’il est devenu et le gars lui indique une porte de grange en lui disant que le tacot est là depuis son déchargement au retour de l’achat et qu’il n’a jamais bougé depuis. Personne ne s’en est occupé ni essayé de le faire tourner. Mon frère se retrouve devant son jouet d’enfance et propose de le racheter.

L’affaire est conclue à nouveau et il revient dans sa grange d’origine presque 20 ans après.

Mon père aussi ému s’occupe de le faire tourner à la main de temps en temps pour éviter que le moteur grippe en espérant l’entendre tourner un jour.

Les années passent mais personne ne s’en occupe. Je me mets à la mécanique par hasard en retapant la vielle Peugeot 203 du même grand-père puis une moto, des autos de quelques amis et le virus de la vielle mécanique est en moi. Une deuxième 203 m’est proposée et ça n’arrête pas, on me donne une autre moto etc.

Le corps de ferme est vendu et le tracteur trouve une nouvelle place dans un hangar neuf auprès du D35 lui aussi en retraite.

Mon frère a repris le garage qui porte toujours le nom du fondateur mais l’enseigne Valtra a remplacé celle de Renault.

tracteursMa deuxieme 203 est terminée ainsi que divers travaux dans la maison donc je peux me consacrer à sa remise en route.

Publicités

9 réflexions sur “Historique d’un tracteur Renault 3041 dans la famille depuis 1949.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s